Jihem au pays des ch'tis bisounours kikoureurs (6e partie)
Jihem

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Jihem au pays des ch'tis bisounours kikoureurs (6e partie)

Par Jihem - 02-10-2008 23:04:09 - 10 commentaires

La teuf

 

Shunga,

 

Arrête de me déprimer davantage lorsque je t’écris. J’ai déjà assez du lutin. Le Ware est sympa, Jihem réservé. Et en plus il est timide en rajoute-t-il en MP. Ben oui, c’est une découverte si extraordinaire ? Parce que je me permets de faire le beau à l’écrit, je devrais être nécessairement extraverti à l’oral ? Evidemment non. Il n’y a guère que le taulier qui ne me connaît pas ainsi. Lui au moins il a le pouvoir de me transcender. Question de culture.

 

Oui Shunga, puisqu’on ne s’est encore jamais vu (ce qui constitue peut-être un  autre scoop), Jihem est un être réservé. Enfin un être... En société, Jihem n’existe pas vraiment. Jihem est une illusion apparaissant furtivement dans votre esprit, ou dans le sien, à intervalles plus ou moins réguliers. Et toi Shunga, existes-tu ? Non, sans dec ?

 

Des fois quand je regarde ce monde, je veux dire lorsque je le regarde vraiment, je trouve préférable de n’être qu’illusion, une vague poussière au gré du vent. Des fois aussi, je préfère l’affronter. Mais le combat, si valeureux qu’il puisse être est très inégal. Le lutin, tu n’avais qu’à pas me déprimer. Je vais me plaindre de ce pas au Mustang.  Je pourrais ajouter que le récit de Taz m’a aussi déprimé. Comment écrire après Taz ? Quand je te dis que le défi est inégal…

 

Mais revenons à nos bisoukikounours puisque c’est notre objet. Sachant que tout le monde s’est lassé, on va pouvoir maintenant parler entre nous Shunga.

 

Les allumés rentrent au bercail, l’air joyeux, l’œil rigolard, tel les jolies colonies de vacances ou les 7 nains qui rentrent du boulot. Chris est avec nous cette fois, enfin je ne sais plus. Chris existe-t-elle vraiment ? Je ne suis plus sur. Une invention de mon esprit. Donc, nous rentrons, l’estomac criant famine. Surtout que nous savons que Blanche Neige Grincheuse est au fourneau. Je ne te listerais pas le menu tellement ça paraîtrait indécent à un militant tiers-mondiste. Un petit arrêt tout de même sur la tarte au Mariole. J’adore ça. Pendant ce week-end, moi Jihem, le difficile à table, le délicat, j’aurai à peu près tout goûté des spécialités du Nord. Nous arrivons au gîte. Opération gonflage de matelas, exposition de torses dans les douches, sous l’œil expert et néanmoins frétillant de… nous l’appellerons y. En plus d’être réservé, je suis pudique, ça la fout mal pour un kikoureur.

 

A table !!! Enfin, on va manger mais avant on est poli, on fait une ovation aux grincheux. Le ch’ti grincheux est planté comme un i. On dirait un footballeur en plus balaise en train d’essayer d’apprendre la marseillaise (et permettez-moi ici d’exprimer mon plus grand dédain pour cette san-glan-te-chan-son,) à sa 40e sélection. Un footballeur avec des bottes de sept lieus, c’est ça l’image exacte du grincheux. En l’occurrence, l’ogre est ému, et ça se voit. Il a les yeux bizarres comme je n’en avais jamais vu, sauf dans les dessins animés de Tex Avery. Ces pupilles vrillent et s’y dessine plein de choses : des sourires, des fleurs, des soleils, etc… A cet instant, je crois bien qui si tu le pousses de l’index, le grincheux rejoint le sol dans un fracas indescriptible. Tu vois Shunga, il faut se méfier des apparences. Le grand balaise est vacillant…

 

Je ne remercierai jamais assez les kikoureurs qui veillent à mon intégration dans le groupe. Ils ont du être avertis de mes craintes. Ainsi, tour à tour, Ch’ti grincheux et Domi viennent me demander si ça va. Ca va je réponds, mais dans mon fort intérieur, je me méfie. L’expérience catéchèse  m’a appris à me méfier des bons sentiments. Et puis là encore, le rapport de forces est inégal. Autre fait marquant, la transformation de Ch’ti Vincent, que j’avais vu plutôt discret jusque là et qui prend à sa charge l’animation de la soirée. Sacré animateur  le gars (merci encore du fond du cœur). Quand il a un objectif, il le mène au bout. Je sais pas ce que lui ont fait les tétons de Benos, mais au bout d’un moment ça devient gênant… Pas pour tout le monde, je te rassure. J’en ai vu qui se rinçaient l’œil, y mais pas seulement. Je te passe les mises à nu de corps plus ou moins velus, le goût immodéré du lutin, heu du x pour la lingerie minimâle, etc…

 

J’ai sommeil, donc je résume la suite, on mange, on boit (là je ne pense pas avoir fait preuve de discrétion…). Pour ma part je commence à l’absinthe et je finis au calva. Il est bon le calva du lutin. On danse aussi et d’ailleurs les filles profitent de leur infériorité (numérique) pour nous imposer une danse du tapis. Sans Zappy max. 4 heures passées, il est tant de dormir. Jihem lui va passer la nuit à prendre des notes. 4h30 GW ronfle. A 4h39, il passe le relais à l’ourson. 5h00 pégase rejoint l’ourson dans un canon assez juste. A 8h00 je me lève, je suis en pleine forme…

 

Je te laisse, je te raconte la suite demain.

 

 

 

Billet précédent: Jihem au pays des ch'tis bisounours kikoureurs (5e partie)
Billet suivant: Jihem au pays des ch'tis bisounours kikoureurs (7e et dernière partie, ouf)

10 commentaires

Commentaire de Le Bagnard posté le 02-10-2008 à 23:27:45

Ecrit par GW sur le forum :
ben t as eu du bol !!! nous, on avait le bagnard... un vrai cauchemard... j'ai eu l'impression de dormir a coté d'un vieux chalutier mal reglé

Apparemment moi j'étais bien ancré dans le port, moteur éteint , et c'est GW qui faisait des manœuvres dans le port à 4h30. 8-)

merci Jihem pour ce CR (et pour les autres aussi).

Commentaire de chtigrincheux posté le 03-10-2008 à 05:35:26

Je raffole de ta perception et tu sais très bien la retranscrire .Merci mon "ch'ti lapin"

Commentaire de taz28 posté le 03-10-2008 à 06:52:24

Je ne me lasse pas de tes superbes billets Jihem !!! La description du Chtigrincheux est juste très belle !!
Ton intégration s'est faite dans le monde des Kikous, ils ont tous fait exprès de ronfler, pour voir si tu résisterais..

Maintenant, tu es intronisé, et d'une bien belle manière ;-)

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 03-10-2008 à 08:17:29

J'adore : "tarte au mariole". Quel humour !!! Ta vision est très judicieuse, le Lutin est effectivement un agent du côté obscur.

Commentaire de fanfan59 posté le 03-10-2008 à 08:32:37

Tes écrits sont également magiques ! tu sais nous transporter dans ton monde qui était également un peu le mien avant la rencontre du Grincheux. Depuis ... il a fallu suivre ce grand costaud au coeur tendre, très tendre dans tous ses délires. Finalement j'aime ça et j'en redemande. Merci Jihem pour ces billets où tu t'exprimes sans aucune pudeur. Je t'ai beaucoup apprécié, c'est vraiment très sincère. Je t'embrasse

Commentaire de shunga posté le 03-10-2008 à 10:09:24

Si tu savais Jihem... Si tu savais... Mais peu importe...
Tu commences à te retrouver dans ce récit. Où plutôt, je commence à te retrouver dans ce récit. C'est bien. Il était temps que tu reviennes.

Commentaire de chris78 posté le 03-10-2008 à 10:09:43

Une invention de l'esprit !! Le vide, le néant, quoi.... Jihem tu commences à me faire peur, vu ce que tu ecris sur ma personne alors que je n'etais meme pas encore là..... je crains le pire pour le dernier épisode quand on était seul tout les deux dans le RER !!!
Shunga, en tant que chef du club des 5, je te laisse le soin d'intervenir !!!!

Commentaire de l'ourson posté le 03-10-2008 à 10:14:55

Ah !!! C'est donc toi qui a fait sonner ton réveil à 8h du mat !!!!
L'Ourson_ki_aurait_bien_ronflé_encore_un_peu_;-))

Commentaire de ArnaudP59 posté le 03-10-2008 à 19:55:52

La tarte au Mariole un délice ;)

Commentaire de la panthère posté le 05-10-2008 à 12:36:58

et que dire de la lingerie minimâle.....
tu sais trouver le mot "juste"!!! merci! encore!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.18 - 204223 visites