Jihem au pays des ch'tis bisounours kikoureurs (2e partie)
Jihem

Sa fiche

Jihem au pays des ch'tis bisounours kikoureurs (2e partie)

Par Jihem - 30-09-2008 18:40:28 - 6 commentaires

Jusqu'au gîte

 

 T'as bien dormi Shunga ? non pas trop. Perturbé ? Bon je reprends ma lettre.  

Commentaire de l'auteur : Jihem, l’utilisation des temps, c’est n’importnaouak…

 

Nous pénétrons donc dans l’baraque à frites, Jihem en tête. A ma tête ahurie, celui que je pense être le patron nous indique la table du fond.  J’ai déjà oublié aujourd’hui qui était présent, mais je me souviens avoir reconnu le lutin, trop fastoche, Vetchar plutôt fastoche, le Grincheux, fastoche. J’ai déduit que Madame Grincheux ne devait pas être très loin. Je reconnais aussi Arnaud, dit aussi le héros du Père Tranquille, qui m’identifie alors comme « non sens » (c’est peut-être moi qui par la suite procurera des difficultés considérables à Ch’ti Vincent pour sortir des ronds-points, mais ceci est une autre histoire…). Il y a aussi là le Ch’ti Vincent et la Ch’tite Isabelle, Pégase, déjà, de la progéniture ch'ti, les autres veuillez m’excuser mais j’ai du mal à recomposer les morceaux. Et puis un type avec une tête enfarinée qu’il conservera 2 jours durant (Apparemment son état normal selon le Castor…) qui se présente à moi, L’Dingo. Celui là il m’en a monté une belle de baraque. Il me demandait la veille sur le bistrot ce qu’on allait faire aux terrils, que lui n’y serait pas, m’a fait déballer mes craintes de rencontrer cette confrérie d’on_s_aime_tous, etc… Il s’est bien foutu de ma g… L’Dingo. Qu’il me d’mande quelq’chose celui là. Ah oui, j’ai oublié de dire que tous attendaient le Grand Where, mais j’ai décidé de ménager sa susceptibilité pour la suite du récit, cohésion de l’équipe raid28 oblige. Ce qui satisfait également mon ego puisque je peux ainsi sortir de l’ombre du satanique personnage.

 

On passe sur les menus, les 2 types du tgv de la table d’à côté, Ch’tite Gricheuse qui nous stresse parce qu’à deux heures il faut filer parce qu’il faut une heure pour aller à la mine, une heure 30 pour la visiter, une heure pour revenir et … et zou, nous sommes rendus au gîte de groupe, en pleine forêt. L’auteur tient à préciser ici que Monsieur et Madame Grincheuse sont de sacrés organisateurs, Ch'ti Vincent et Ch'ti Isabelle aussi. (Je m’autorise à faire ce genre de compliments mielleux mais néanmoins sincères à intervalles plus ou moins réguliers dans le récit. Le but avoué étant d’être autorisé à revenir si l’occasion se présentait.).

 

Cahier d’observations :

 

1 Les ch’tis se sont pas moqués du monde eux (L’Dingo te sent surtout pas concerné),

2 Il y a de la bière, beaucoup de bière

3 3 poteaux dehors destinés probablement à un rite kikouresque. Initiatique ?

4 Par où fuir si….

 

Sur place nous retrouvons notamment Le bagnard, sans Marioune qu’il devait pourtant covoiturer. Il nous donne un prétexte un peu foireux lié au travail, que je ne crois pas tout de suite. C’est qu’il a l’air louche le bagnard. Un bagnard avec une jolie femme… une forêt... Bon je me suis trompé sur ton compte le Bagnard, ton alibi tenait le coup, encore que j’attendrai vendredi prochain au off de Paris pour vérifier si Marioune est encore en vie. A par ce coup dur, tout va encore très bien. Il fait beau. Grand Où et moi avons détecté un sol pour dormir le soir venu.

Billet précédent: Jihem au pays des ch'tis bisounours kikoureurs
Billet suivant: Jihem au pays des ch'tis bisounours kikoureurs (3e partie)

6 commentaires

Commentaire de Hay-David posté le 30-09-2008 à 18:51:53

C'est vrai que l'emploi du temps était serré quand on est arrivé sauf le samedi soir mais sinon on a pas arrêté de courir! Mais au moins grâce à cette organisation bien maîtrisée on a pu tout faire! :)

Commentaire de ch'ti vincent posté le 30-09-2008 à 18:53:39

Je crains le pire pour la suite.

Commentaire de shunga posté le 30-09-2008 à 18:55:20

Hier j'ai rêvé que je me faisais bouffer par un tigre. 'Fin plus exactement qu'un tigre me pourchassait dans la baraque. Il a même pas réussi à m'attraper.
Sinon, bon j'ai bien répérer l'ex-luron démoniaque mes fesses sur les photos par contre toi jihem, j'ai un peu de mal, de temps en temps je crois mais sitôt passé, j'oublie. Bizarre, jihem, bizarre. Ne serais-tu pas un homme de l'ombre ? Du genre qui se fait oublier dans un coin et prend des notes pour mieux balancer ????


Commentaire de Pegase posté le 30-09-2008 à 19:04:07

Quel conteur ce Jihem. Sublime. Tiens j'ai noté que tu voulais déjà revenir ;-)))
Pas si fous ces chti

Commentaire de Le Bagnard posté le 30-09-2008 à 20:05:47

Pourvu que Marioune vienne vendredi......
sinon je suis mal ......


aller la suite...

Commentaire de L'Dingo posté le 05-10-2008 à 15:29:58

""...qui se présente à moi, L’Dingo. Celui là il m’en a monté une belle de baraque. Il me demandait la veille sur le bistrot ce qu’on allait faire aux terrils, que lui n’y serait pas,..."" -- -- Jamais dit que j'y serais pas. :-)) c'etait une déduction érronée :-)). -- Dis Jihem, tu connais la fable de LaFontaine en Argot :" Maitre Corbak sur son arbre tanqué tenait dans son bec un coulant "baraqué" :-)) ....

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.18 - 196109 visites